Qu’on me donne l’envie 🎵 …ou sortir de l’ornière

Message reçu le 9.1.23 :

 


 

« Bonjour Monsieur Cochet,

Pour commencer je tiens à vous remercier pour cet entretien qui m’a fait le plus grand bien.
Vous m’avez redonné envie d’apporter mon aide à une entreprise. »

Merci de votre reconnaissance Cher Monsieur.
Vous avez en effet été blessé par des attitudes et des mots au cours d’un emploi précédent
On vous a, entre autres, demandé de cautionner des mensonges collectifs qui devaient permettre à votre employeur d’échapper à ses responsabilités.
Vous avez alors perdu la foi et cette pression, tellement contraire à vos valeurs, a été un des éléments déclencheurs d’une « casse morale » de laquelle vous peinez à sortir.
Un employeur qui joue à ce point avec la droiture de ses collaborateurs devrait être dénoncé lorsque le collaborateur part en burn-out et devrait être condamné à indemniser sa victime (salaire et dédommagement) jusqu’à ce que de dernier retrouve un empoi équivalent.
.
…emploi d’autant plus difficile à décrocher quand comme vous, on fait face à des RH qui jugent trop sévèrement (ou ne parviennent parfois même pas à identifier) un candidat qui lutte aussi courageusement que maladroitement pour sortir d’une profonde ornière
.
Encourager, tendre une main bienveillante, prendre le temps de comprendre une situation. Tout cela ne coûte pourtant pas bien cher…
Précédent

Partagez sur les réseaux sociaux
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Linkedin

Témoignages